TripleBoot Mac-Linux-Windows

J’ai finalement installé Ubuntu Studio sur mon MacBook Pro.

La marche à suivre n’est pas si simple, je dois vous dire que j’ai passé une bonne semaine d’essais-erreur afin d’y arriver.

Premièrement, Windows ne doit être installé qu’en dernier. Donc j’ai dût reformater mon ordinateur au complet, ce qui était chiant et long. J’ai dû réinstaller OS X Tiger, puis mettre à jour vers OS X Leopard, car je n’ai qu’un DVD de mises à niveau (ouais, ça craint!).

La raison pour laquelle Windows ne peut pas être installé en deuxième, est que la partition de Windows XP doit absolument être la dernière, soit la 4e. Et oui, un MacBook ne peut pas avoir plus que quatre partitions. Vous vous dites qu’un TripleBoot prend trois partitions, mais c’est faut. Sur Mac, il n’y a pas de BIOS, ce qui remplace le BIOS, est le EFI. Le EFI a sa propre partition de 200 Mo. Cette dernière est la partition 1, donc la partition d’OS X est la partition 2, puis Linux sera la partition 3, et en dernier on aura la partition 4 de Windows.

Tout d’abord, on ne peut pas partitionner le disque avec Bootcamp, car il ne nous laisse pas faire plus que deux partitions. Puis, on ne peut pas utiliser l’interface de l’Utilitaire de disque inclus dans OS X, puisque vous devrez avoir l’accès en tant que root pour pouvoir redimensionner la partition actuelle de OS X.

Donc vous devrez utiliser l’Utilitaire de disque, mais par Terminal, en invite de commande.

Afin de partitionner votre disque dur, vous devrez utiliser la commande suivante:

sudo diskutil resizeVolume disk0s2 60G "Linux" "Linux" 20G "MS-DOS FAT32" "Windows" 30G

Ceci veut dire que nous redimensionnons la partition d’OS X à 60 Go, nous créons une partition de système de fichiers Linux, nous nommons la partition Linux, Linux, nous donnons 20 Go à la partition Linux, puis nous créons une partition FAT32, nous la nommons Windows, et nous lui allouons 30 Go.

Vous pouvez choisir le nombre de Go que vous désirez, selon la capacité de votre disque dur. Je disposais d’un 120 Go, donc je l’ai utilisé adéquatement.

Vous devez aussi avoir BootCamp d’installé sur votre ordinateur. Même si nous n’avons pas besoin de BootCamp pour partitionner, nous en aurons de besoin pour créer votre disque de pilotes (si vous êtes sur Tiger), et également pour avoir l’option du multi-boot.

À partir de maintenant, tout deviens simple, comme sur un PC. Vous n’avez qu’à redémarrer en bootant sur votre CD d’installation de Ubuntu ou de votre version de Linux préférée. Pour booter sur le CD, vous devez tenir la touche « C » lorsque vous entendez le son de démarrage à l’ouverture de votre Mac.

À ce moment, vous pouvez installer votre Linux. Un coup l’installation terminée, vous faite la même chose, mais avec le CD de Windows. Évidement, vous installez Linux sur votre partition Linux, et Windows sur votre partition Windows. Il ne faut pas non plus en aucun cas que vous redimensionnez vos partitions à l’aide des installateurs de Linux ou de Windows. Cependant, vous pouvez changer votre système de fichiers, soit changer ext2 pour ext3 pour Linux, et FAT32 pour NTFS pour Windows.

Notez qu’OS X peut lire, mais ne peut pas écrire sur les partitions NTFS, donc si vous désirez envoyer des fichiers sur votre partition Windows, à partir d’OS X, il vous faudra absolument une partition en FAT32.

Maintenant vous avez votre TripleBoot. Lorsque vous démarrer votre Mac, lors du son de démarrage, appuyez sur la touche « option », puis un menu apparaitra. Vous aurez le choix entre Mac OS X ou Windows.

Si vous choisissez OS X, vous irez directement dans OS X, par contre, si vous choisissez Windows, vous aurez ensuite le menu Grub qui vous invitera à choisir entre votre version de Linux ou Windows.

Je dois vous dire que je suis très content d’avoir réussi mon TripleBoot. En tant que tech, je peux tout faire à partir d’une machine, au lieu de deux. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *